Après le procès du 25 janvier 2017 intenté à l'historien Georges Bensoussan à l'initiative du CCIF, suivi par les associations habituelles (SOS racisme, Ligue des droits de l'homme, LICRA..), et avant l'appel, puisqu'il y aura appel, paraît un livre collectif tirant les enseignements de ce procès dont l'objet évident a été d'entretenir un déni sur l'antisémitisme en provenance de populations arabo-musulmanes. Il est publié chez L'Artilleur.

https://www.amazon.fr/Autopsie-dun-d%C3%A9ni-dantis%C3%A9mitisme-Bensoussan/dp/2810007993/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1511351032&sr=8-1&keywords=d%C3%A9ni+d%27antis%C3%A9mitisme

Si Georges Bensoussan a été relaxé en première instance par la dix-septième chambre du Palais de justice de Paris après un procès fleuve qui a duré plus de onze heures, il va devoir subir une nouvelle épreuve avec l'appel (29 mars 2018).

J'ai assisté au procès le 25 janvier, pris des notes dont j'ai tiré un chapitre du livre titré La liberté d'expression en danger