CONFINEMENT ET TYPE D’HABITAT

 

Bernard Aubry, Michèle Tribalat

12 Mai 2020

 

Le haut de la pyramide sociale favorisé par la résidence en maison individuelle

Si le nombre de pièces et la superficie plus grands des logements améliorent les conditions du confinement dans les ménages du haut de la pyramide sociale, c’est aussi parce ces ménages habitent plus souvent une maison – dont ils sont généralement propriétaires - qui offre souvent la possibilité d’aller se dégourdir les jambes ou de faire jouer les enfants dans un jardin. Sans surprise, la part des individus vivant en HLM a tendance à augmenter inversement au positionnement social (graphique ci-dessous). Pour les gros ménages (cinq personnes ou plus), l’avantage social est encore plus substantiel.


 

Répartition par type d’habitat des membres des ménages ordinaires en fonction de la CS du chef de ménage. Source : EAR 2016, fichiers détail.
La catégorie « Autre » regroupe à la fois les informations non renseignées et les maisons en meublé, hôtel ou habitat gratuit.

 L’appartement HLM « plébiscité » par les ménages d’immigrés d’Afrique 

Plus de la moitié des personnes des ménages dont le chef est originaire d’Afrique hors Maghreb habitent dans un appartement HLM et très peu d’entre elles résident en maison individuelle. À comparer à 54 % dans les ménages de natifs. Entre ces deux types de ménages on trouve un dégradé de situations pour les ménages européens, turcs et maghrébins, avec une proportion croissance de personnes vivant dans un appartement loué, HLM surtout.

Pour les plus gros ménages, la maison individuelle ou l’appartement HLM sont des ressources importantes. Mais les habitants des gros ménages turcs vivent nettement plus souvent en maison individuelle que les ménages africains.

Répartition par type d’habitat des membres des ménages ordinaires de cinq personnes ou plus selon que le chef de ménage est natif ou immigré, en fonction du pays de naissance regroupé de ce dernier. Source : EAR 2016, fichiers détail.
La catégorie « Autre » regroupe à la fois les informations non renseignées et les maisons en meublé, hôtel ou habitat gratuit.

Une très forte surreprésentation des personnes des ménages dont le chef est originaire du Maghreb ou du reste de l’Afrique dans les HLM

Comme on l’a vu, c’est 13,4 % de la population des ménages ordinaires qui vit dans un ménage dont le chef est immigré. Pourtant, dans les appartements HLM, ces personnes représentent un tiers des effectifs – un quart pour l’Afrique -. Si l’on ne retient que les gros ménages (cinq personnes ou plus), les membres des ménages de natifs y sont carrément minoritaires. Ceux des ménages africains y sont même plus nombreux (46 %, cf. graphique ci-dessous).

Cette surreprésentation dans l’habitat HLM tient beaucoup à la localisation massivement urbaine des ménages immigrés extra-européens.

Répartition par origine des personnes appartenant à des ménages logés en HLM (Total, personnes des ménages d’au moins cinq personnes). Source : EAR 2016, fichiers détail Insee.