La théorie du « grand remplacement », de l’écrivain Renaud Camus aux attentats en Nouvelle-Zélande

L’un des terroristes de Christchurch a repris à son compte le concept de « grand remplacement », forgé par l’écrivain français d’extrême droite Renaud Camus.

Samuel Laurent, Maxime Vaudano, Gary Dagorn et Assma Maad Publié le 15 mars 2019 à 18h30 - Mis à jour le 15 mars 2019 à 22h01

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/03/15/la-theorie-du-grand-remplacement-de-l-ecrivain-renaud-camus-aux-attentats-en-nouvelle-zelande_5436843_4355770.html

 

Les décodeurs du Monde se sont mis à quatre pour écrire une condamnation de l’idée de grand remplacement de Renaud Camus, suite aux attentats de Christchurch.

Je m’attacherai ici plus particulièrement à la partie statistique de leur texte.

Je les cite :

« Pour la résumer grossièrement, cette théorie a deux volets. D’une part, ce qui se présente comme un “constat” démographique : du fait d’une immigration “massive” et d’une fécondité plus forte, les populations d’origine extra-européenne seraient en passe de surpasser numériquement les populations “d’origine” (c’est-à-dire caucasiennes) en Europe – et, du même coup, d’imposer leur culture et leur religion au continent. »

Vient ensuite un encadré titré bien imprudemment «ÉCLAIRAGE » :

Cet "ÉCLAIRAGE" commence par diverses considérations sur le caractère profondément raciste de la théorie du grand remplacement, dont je ne suis pas sûre que les décodeurs en apportent la preuve à travers ce qu’ils écrivent : « la théorie est d’essence raciste, puisqu’elle se fonde sur la question de la couleur de peau et de l’ethnie comme critères d’appartenance. Peu importe qu'une personne soit née en France de parents français depuis plusieurs générations, si elle n'est pas “caucasienne”, elle est donc un élément du “remplacement”. » Ce que j’ai lu de Renaud Camus indiquait qu’il ne considérait pas seulement « les indigènes français », mais y ajoutait « les individus ou familles qui se sont assimilés à eux ou qui désirent le faire »[1]. Si son idée de remigration est moralement problématique et politiquement impraticable, ce n’est peut-être pas la peine d’en rajouter.

Cet "ÉCLAIRAGE" se poursuit ainsi :

« Du reste, les chiffres contredisent l’essentiel de la thèse. Même en comptant très largement les migrants et descendants de migrants non européens, on peine à parvenir à 5 % de la population française ».

Les auteurs renvoient alors à un autre article, signé par Frédéric Joignot, sur le même sujet mais qui parle d’autre chose : « Ces immigrés venus du Sud [Maghreb, Afrique subsaharienne et Asie] qui font si peur aux théoriciens du “grand remplacement” représentent donc 5 % de la population française. »[2]

Les deux textes portent sur un champ géographique un peu différent : Maghreb, Afrique subsaharienne, Asie, dans un cas et Hors d’Europe dans l’autre.

Mais, surtout, ils ne visent pas non plus le même ensemble : immigrés (c’est-à-dire nés à l’étranger avec une nationalité étrangère) pour Frédéric Joignot ; migrants et descendants de migrants pour Samuel Laurent, Maxime Vaudano, Gary Dagorn et Assma Maad.

L’année de référence est 2012 dans le texte de Frédéric Joignot. On suppose que c’est aussi le cas pour les décodeurs.

Restons sur une année proche de celle retenue ici et pour laquelle ont peut détailler suffisamment les origines.

Voici ce que l’on obtient en 2011 à partir de l’enquête Famille et du recensement de la même année :

-       5 % de personnes sont des immigrés originaires du Maghreb, d’Afrique subsaharienne ou d’Asie. Ce qui confirme le chiffre de Frédéric Joignot ;

-       mais 11 % sont d’origine extra-européenne sur deux générations (immigrés et enfants d’au moins un parent immigré), et non 5 % comme annoncé dans l’article[3].

11 % est bien loin de la majorité impliquée par l’idée de grand remplacement, prise au pied de la lettre. Ce n’est donc pas la peine de jouer très en-dessous, au prix de confusions qui décrédibilisent les décodeurs.

On se demande d’ailleurs si ces décodeurs en ont joué sciemment ou s’ils sont les victimes de leur propre incurie, car ils se sont mis à quatre pour se tromper.

Comment, après cela, leur faire confiance ?

Par ailleurs, Renaud Camus ne se fonde pas sur les statistiques pour appuyer l’idée de grand remplacement. Il ne leur accorde aucun crédit et préfère se fonder sur les perceptions communes[4], ce qui l’amène à écrire pas mal de bêtises.



[1] cf. 2017, dernière chance avant le Grand Remplacement, Renaud Camus, Entretiens avec Philippe Karsenty ; M la maison d’édition, Paris, 2017,p. 10.

[2] « Le fantasme du « grand remplacement » démographique », Le Monde, 23 janvier 2014. https://www.lemonde.fr/politique/article/2014/01/23/le-grand-boniment_4353499_823448.html.

[3] Tribalat M., « Une estimation des populations d’origine étrangère en France en 2011 », Espace Population Sociétés, 2015-1-2, https://journals.openedition.org/eps/6073.

[4] « Le Grand Remplacement ne peut pas être une théorie qui ne s’appuie que sur du vent puisqu’il n’est pas une théorie. Il ne s’appuie pas sur du vent, il s’appuie sur le regard, sur l’expérience quotidienne, sur l’évidence, sur le chagrin […] Ça ne relève en aucune façon de la preuve, et moins encore des chiffres… », 2017, op. cit., p. 27-28.

Après être retournée sur le site du Monde le 26 mars 2019 en soirée, j'ai pu constaté que la bévue avait été corrigée : 5 % a été remplacée par 12 %.

Le texte est resté le même.

Les décodeurs n'ont pas trouvé utile de s'expliquer sur la correction effectuée !

C'est dur de reconnaître ses erreurs, surtout lorsqu'on s 'est affublé du statut de "décodeur" !

Commentaires

05.05.2021 13:37

Gérard DURRMANN

"Grand Remplacement" sous-entend qu'une partie disparaîtra ! Je préfère l'expression "Grand Mélange" qui cadre très bien avec le projet mondialiste de la ploutocratie financière anglo-saxonne.

26.04.2020 18:37

RLC

Si on suit leur logique, il faudrait donc interdire le coran puisque les terroristes islamiques se réclament de ce livre quand il agissent. Bien sûr, on entend jamais ça dans les médias, partie pris.

23.04.2020 17:59

CUNAUD

Aujourd’hui, 1 enfant qui naît sur 5 en France porte un prénom musulman, c’était 2% il y a 50 ans. Cette indication n’est-elle pas la plus pertinente pour décrire ce phénomène de grand remplacement ?

24.04.2020 07:46

R.Zouaoui

Pour F.Héran:"Dans 40 ans, c'est inéluctable vu la pyramide des âges, la France ressemblera à La Réunion, où l'on voit des temples comme l'on entend le muezzin, et où cette coexistence fonctionne"

24.04.2020 07:46

R.Zouaoui

Pour H.Le Bras: "Le grand remplacement, effectivement, c’est celui de Français de plusieurs générations par des Français qui ont du sang étranger, par le métissage."

24.04.2020 07:45

R.Zouaoui

Et tout dépend de ce que l'on entend par grand remplacement...

23.04.2020 18:51

R.Zouaoui

Et voici un lien sur les naissances d'au moins un parent né hors d'Europe en 2017 par département (chiffres de l'Insee) :

https://ibb.co/5vmsQN0

23.04.2020 18:37

R.Zouaoui

Et plus d'1 enfant sur 4 né d'un père ou d'une mère nés hors d'Europe en 2018 selon l'Insee. Et probablement plus d'un tiers si on remonte jusqu'au grand-parents.

20.04.2020 13:52

CUNAUD

Bonjour Madame TRIBALAT, peut-être l'avez-vous déjà publié mais j'aimerais savoir si vous disposez des chiffres de l'immigration par tranches d'âge (pour constater la dynamique). Merci.

23.04.2020 19:44

Cunaud

Merci, je m’aperçois non seulement que selon les départements le "grand remplacement" n’en n’est plus au stade théorique mais qu’en plus la dynamique s’accélère. Faut-il s’en inquiéter ?

23.04.2020 11:06

Tribalat

Pardon pour les immigrés 2016 :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/4177162?sommaire=4177618&geo=FE-1

23.04.2020 11:02

Tribalat

Pour les flux : eurostat : https://ec.europa.eu/eurostat/fr/data/database
Pour les stocks :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/4187125#tableau-figure1
https://www.insee.fr/fr/statistiques/4187125

22.04.2020 13:31

Tribalat

Qu'entendez-vous par immigration ? Le flux ou le "stock" d'immigrés ?

03.05.2019 13:17

Steph

Il semble que votre réaction ait porté ses fruits, car le Monde a bien reconnu une erreur dans la correction du 22.03 : "Correction d’une erreur sur la proportion d’immigrés non européens..."

23.04.2020 09:51

CUNAUD

Le stock et le flux, en supposant un stock qui dans lequel on prend l'immigration dans son sens le plus large. C'est à dire qui prend en considération le droit du sang et non le droit du sol.

03.05.2019 09:27

Grunchard

http://www.un.org/en/development/desa/population/publications/ageing/replacement-migration.asp

03.05.2019 09:54

MICHÈLE TRIBALAT

Exercice visant à montrer que la migration ne pouvait être une solution au vieillissement. Il a été mal compris.

03.05.2019 09:26

Grunchard

Que pensez-vous alors de ce que l’ONU elle-même qualifie de “Migration Replacement” sur la page de sa division Population, et des chiffres incroyables qui y sont cités ?

29.04.2019 15:49

Davide

Encore une vidéo de debunkage avec François Héran sur France 24, cette fois-ci il ne donne pratiquement aucun chiffre https://m.youtube.com/watch?v=NcZeBM46UnE

03.05.2019 12:20

Davide

Oui et chez Le Bras c'est encore pire, le nombre de chiffres erronées ou obsolètes dans cet article est hallucinant https://www.lecho.be/opinions/carte-blanche/herve-le-bras-la-ruee-migratoire-vers-l-

30.04.2019 08:17

MICHÈLE TRIBALAT

Je suppose que vous avez remarqué le lapsus de François Héran : "C'est vrai qu'il y a jamais eu autant d'immigrés qu'avant " !

12.04.2019 11:55

Eric

"28 % nés d'au moins un parent né hors UE28 en 2017"

Donc un bon 1/3 de naissance hors UE, c'est ce qu'on appel un "grand remplacement"

12.04.2019 11:54

eric

"Voici ce que l’on obtient en 2011 à partir de l’enquête Famille..."

Et les clandestins répondent aussi aux "enquêtes familles" ?

08.04.2019 20:22

Limpertinent

Sur la base de https://www.insee.fr/fr/statistiques/2540004, le lien suivant https://1drv.ms/x/s!AlD3rpHJ1WZTcCPc91qwJiXDLsw dénombre les naissances de garçons en France depuis 1900 par religion!

28.03.2019 12:46

Jean Paul B.

Mme Tribalat pourrait-on connaitre le nombre de binationaux (franco-X) actuellement sur le territoire et leur répartition en nationalités?

25.03.2019 00:01

Trèscurieux

Mme Tribalat, seriez-vous très aimable de me renseigner sur qqch qui m'interroge partic.t : selon vous, quel est aujourd'hui en France le% de naissances "extra-européennes" (l'origine ethnique)? Merci

26.03.2019 19:53

Zouaoui

Et concernant l'Ile-de-France, en 2017, c'est 44,1% nés d'au moins un parent né hors du continent Européen auxquels s'ajoutent 2,6% nés d'au moins un parent né dans un DOM-COM soit 46,7 % au total.

25.03.2019 09:31

Michèle Tribalat

Données Insee sur le pays de naissance des parents : 28 % nés d'au moins un parent né hors UE28 en 2017.
TABLEAU 37QUATER
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3576462?sommaire=3576483

21.03.2019 10:11

Zouaoui

Concernant la drépanocytose que Spielman mentionne, c'est également un bon indicateur du % de jeunes d'origine extra-euro, seuls ceux dont les 2 parents étant issus d'une région à risque étant testés.

21.03.2019 10:14

Zouaoui

Les régions à risque étant essentiellement quasiment toute non européennes voir https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1728538/fr/depistage-neonatal-de-la-drepanocytose-en-france

21.03.2019 10:14

Zouaoui

Entre 1996 et 2017, 2 203 749 jeunes nés en Ile-de-France ont été testés pour la Drépanocytose soit 56,9% des jeunes agés de 0 à 21 nés en Ile-de-France .

21.03.2019 10:13

Zouaoui

Entre 2000 et 2017, 4 169 152 jeunes nés en France Métropolitaine ont été testés pour la Drépanocytose soit 29,9% des jeunes agés de 0 à 17 nés en France Métropolitaine.

20.03.2019 08:03

Spielman

Et avec la troisième génération on monte à combien ?

20.03.2019 09:31

Zouaoui

Puisque sur 2G nous avons presque un quart des moins de 20 ans avec au moins 1 parent né hors europe en FM et presque la moitié en IDF, sur 3G les proportions sont de toute évidence bcp plus élevées..

19.03.2019 21:59

R.Zouaoui

Sur votre conseil, j'ai pu obtenir des données détaillées de l'INSEE : 22% des personnes nées en FM entre 1998 et 2017 (les moins de 20 ans), ont ou moins un parent né hors d'Europe et 45,3% en IDF.

20.03.2019 08:04

Spielman

Drepanocytose!

19.03.2019 22:06

R.Zouaoui

Donc concernant l'Ile-de-France, il est plus que probable, qu'avec la 3e Génération, les moins de 20 ans y soient déjà majoritaires (comme c'est déjà le cas dans le Grand Londres avec 53%).

19.03.2019 21:34

R.Zouaoui

11 % d’origine extra-européenne sur deux générations, c'est évidemment très en deça ité. Il faut déjà y ajouter, au moins, 2 % d'Afro-antillais, 1 à 2 % de Juifs. Et surtout la 3e génération…

19.03.2019 21:44

R.Zouaoui

En fait 15,2 % d'extra-européens pour les Pays-bas en 2018 tous âges confondues et 18, 4% pour les moins de 18 ans.

19.03.2019 21:40

R.Zouaoui

Pour comparaison, l'Angleterre dénombrait 14.6 % d'extra-européens (toutes gén. confondues) en 2011 et les Pays-bas 18,4 % en 2018 (2 gén.) alors que l'immigration y est bcp moins ancienne qu'en FR.

19.03.2019 20:32

Davide

Encore une enquête bidon sur la loi de 2004 https://www.liberation.fr/debats/2019/03/18/loi-contre-le-voile-a-l-ecole-l-heure-des-bilans_1715972

19.03.2019 16:30

Alain Keraly

Ça a le mérite d'être clair, comme toujours avec M Tribalat, démographe et statisticienne. Les "décodeurs" ont beau travailler au Monde, c'est au mieux de l'amateurism, au pire une faute professionnel